Fermeture du centre de crise

La pénurie  de temps médical que connaît le centre hospitalier Camille Claudel est d’une particulière gravité puisque près de 50 % des postes de psychiatres sont vacants. Cette situation sans précédent a amené le Directoire du Centre Hospitalier à prendre, en octobre 2021, une orientation stratégique consistant à fermer le centre de crise à la fin du mois de mai 2022.

Il est en effet, apparu préférable de prioriser les services d’admission et l’équilibre intra-extra hospitalier, par rapport au centre de crise qui dispose d’une densité importante de temps médical.

Cette évolution contrainte de l’offre de soins vise à éviter les ruptures de continuité des soins.

Les patients, qui jusqu’à présent étaient pris en charge au centre de crise sur des temps très limités pour des crises suicidaires (50 % des séjours) et pour des états anxio-dépressifs (30 % des séjours), devraient être orientés pour moitié en CMP ou à l’UCMP et pour moitié en hospitalisation en unité d’admission, ce qui représenterait en moyenne 3 lits.

L’activité d’accueil et d’orientation 7j/7 et 24h/24 sera, quant à elle, maintenue mais selon des modalités qui évoluent. En matinée, période de plus faible affluence, un accueil et une orientation seront assurés par des infirmiers qui, au besoin, pourront solliciter le psychiatre présent à l’UCMP sur le CH d’Angoulême. Le reste de la journée, un psychiatre sera physiquement présent.

Ce dispositif est forcément transitoire et nous conduira en plusieurs étapes qui restent à travailler vers une prise en charge repensée des urgences en psychiatrie et des soins non programmés, s’appuyant sur une collaboration étroite avec les services d’urgences classiques mais également sur une réaffirmation du rôle des CMP au plus près de la population. Ainsi, l’accès au soin doit faire l’objet d’une réflexion globale, intégrant la pédopsychiatrie, l’addictologie ainsi que la psychiatrie adulte et du sujet âgé. 

Par ailleurs, nous serons amenés  à recentrer l’hospitalisation sur les besoins purement psychiatriques, donc à écarter des problématiques qui seraient d’ordre social, et à orienter vers les CMP ou vers l’offre de soins libérale du territoire, des problématiques de santé mentale sans lien avec une pathologie psychiatrique.

L’ensemble des acteurs du dispositif de soins sont concernés. 

Malgré les difficultés de la démographie médicale, les objectifs demeurent ambitieux et nous devons résolument penser la psychiatrie de demain et d’après-demain dans les contextes qui sont les nôtres.

 

Roger ARNAUD                   Dr Stéphan SOREDA

Directeur                            Président de la CME

 

En savoir + : Revue de Presse Article Charente Libre du 19/05/2022

CENTRE HOSPITALIER CAMILLE CLAUDEL

 

En cas d'urgence, appelez l'unité d'accueil et d'orientation, 24h sur 24, au 05 45 67 58 00

Pour un premier contact, appelez le CMP le plus proche de votre domicile

 

CONTACT                          
 

Route de Bordeaux
CS 90025
16400 LA COURONNE

Standard : 05 45 67 59 59